« AUGMENTER SA FERTILITÉ ET SES CHANCES D’AVOIR UN ENFANT » ROBERT MASSON

TITRE Augmenter sa fertilité et ses chances d’avoir un enfant

COLLECTION Les carnets santé de Robert Masson

EDITEUR Guy Trédaniel Editeur

PRIX 5,90 euros

89 PAGES

DATE DE PUBLICATION 2010

Logo_Avis_IFG Logo_Avis_IFG_BLANK Logo_Avis_IFG_BLANK Logo_Avis_IFG_BLANK Logo_Avis_IFG_BLANK

Soyons honnêtes : un livre qui a pour ambition en quatrième de couverture de donner le « pourquoi » de l’infertilité (sic) afin que vous puissiez « très vite serrer contre votre coeur une petite vie dont les yeux chantent l’ineffable grandeur de la vie et de l’amour » (violons, meringue et caramel en fondu enchaîné) a de quoi faire fuir… Parce que la tolérance et l’ouverture d’esprit ne doivent pas faire perdre toute forme de rationalité et que personne ne sait le « pourquoi » de l’infertilité hormis peut-être un médecin dans un cas précis.

Le reste du livre est à l’avenant avec un parfait manque d’humilité. Le pompon va à la citation  « il y a bien en France et en Belgique une centaine de petits Masson. Bien sûr, ces « petits Masson » sont nés de mes conseils nutritionnels et naturopathiques. » On fait un point sur les principes de base de la biologie et des lois de paternité ? Un petit détour chez le psy peut-être ?

Cela pourrait être drôle mais l’auteur affirme la plupart du temps sans aucune modération des principes qui n’ont aucun autre fondement que… ses certitudes et son « expérience », sans que celle-ci soit détaillée. Exit le régime végétarien (re-sic), l’alcool, le sport à haute dose, les talons hauts et vive les bains de siège chauds, les journées de diète et de repos absolu… Un programme folichon, n’est-ce pas ? Faut ce qu’il faut, peut-être, mais ras le bol des contraintes anti-fun à répétition et des discours implicitement culpabilisateurs (si j’ai bu du champagne, avec des talons, après une journée de trekking et que je suis végétarienne, je ne suis pas vraiment prête être mère?).

La partie sur l’alimentation est la plus convaincante et rejoint ce que j’ai pu lire par ailleurs, hormis sur la nécessité absolue de manger des protéines animales. Quelques conseils de compléments alimentaires m’ont convaincue et sont plus argumentés. Sur le reste… Comment dire… Dispensable.

Les principales infos à retenir sont résumées sous la forme des 10 commandements (en toute humilité) :

  1. A une promenade régulière, tu t’astreindras
  2. Les champs électro-magnétiques, tu fuiras
  3. Le stress, autant que possible, tu éviteras
  4. A la qualité du sommeil, tu veilleras
  5. Le tabac, l’alcool, les drogues, tu abandonneras
  6. Midi et soir, protéines nobles tu ingéreras
  7. Zinc, manganèse, vitamine E, Oméga 3, ton alimentation tu supplémenteras
  8. Talons hauts, pression mécanique (constipation) tu éviteras
  9. Le doute, le conditionnement, point ne t’envahira
  10. L’instant propice (nb: pour le coït) tu choisiras

Concernant l’alimentation, l’auteur recommande de faire une journée de diète tous les 7 jours pour « détoxiquer » et « déscléroser » les tissus en ne buvant cette journée-là qu’un veloutés de légumes et de pommes de terre  (matin, midi et soir) et en restant au repos le plus absolu (pas de variation de température, pas de bruit, pas de stress) pendant 24 heures.

Les compléments alimentaires recommandés par l’auteur (qui rejoignent certaines études que j’ai lues par ailleurs) sont la noix, le gingembre, l’huile de germe de blé bio, une à deux gélules par repas de FORTIOR (poudre huîtres+blé germé + feuilles d’orties).

Régime alimentaire conseillé par l’auteur :

L’auteur est fermement anti-végétarien (manque de chance, je le suis ce qui me rend sceptique). Donc il recommande la consommation de protéines animales (qu’il nomme « nobles ») selon la quantité suivante : son poids en kilos X 5 = montant en grammes de quantité journalière d’aliments protéiques (exemple : femme de 50 kilos doit consommer 250 grammes par jour de protéines). A fractionner en 2 fois.

On élimine les fruits le matin et le midi, on les réserve pour le goûter durant lequel on évite les sucreries, les gâteaux, les chocolats, etc.

On doit supprimer lors de ce régime tout dérivé de soja, sirops de légumes, pains multi-céréales, conserves, aliments réchauffés, mueslis, pains d’épice, miel, restes du repas précédent (!), etc.

#boncourage

Voici quelques citations extraites du livre qui vous donnent un peu le ton général et quelques infos clés :

  • Alors ce qui a pu réussir à tant de femmes pourra bien sûr réussir pour vous, mais que l’on se comprenne bien, cela « marchera » si l’origine du mal est surtout fonctionnelle ou comme cela est souvent le cas, d’origine nutritionnelle.
  • Le recours à un bon ostéopathe « manipulant » en douceur s’avère ici nécessaire dans un premier temps. (…) Le port de talons hauts est formellement nuisible, en général, et tout particulièrement pour la femme désireuse de donner la vie.
  • La constipation peut-être un facteur ou un co-facteur important de l’infécondité
  • On choisira de préférence pour se parfumer des hydrolats de lavande, de rose, d’ilang-ilang, de chèvre-feuille, etc. naturels et bios, n’ayant aucune nuisance pour la santé.
  • Il sera bon, surtout si l’on présente des petites pertes vaginales, si le coït est douloureux, si la vitesse de sédimentation est élevée, si on se sent par moment fiévreuse et un peu fatiguée, de pratiquer régulièrement des bains de siège chauds?
  • Rappelons que l’association céréales-légumineuses ne peut remplacer les aliments protéiques animaux, penser cela est une erreur gravissime (voir dérives nutritionnelles et comportements suicidaires – Testez éditions).
  • Les spécialistes [de la fécondité] sont sincères et compétents mais leur vision de la personne humaines est si l’on peut dire « statique » car dans leurs connaissances médicales, il n’a pas été inclus cette magnifique notion de Force vitale intelligente habitant l’organisme vivant.