SOPHROLOGIE

Dessin © Not Much to Say

La sophrologie est affaire de visualisation positive. Contrairement à la méditation qui embrasse les sensations douloureuses ou bien encore à l’EMDR ou à la psychothérapie qui creusent les cycles et schémas négatifs afin de les déprogrammer, la sophrologie cherche à se concentrer sur le bien-être, la relaxation, l’action positive et une perception corporelle harmonieuse. 

En revanche, il existe un point commun entre la sophrologie, l’EMDR et l’hypnose : un état modifié de conscience qui permet le lâcher-prise et la détente. Dans le cas d’une préparation aux traitements AMP, la sophrologie aide à programmer le cerveau (et de ce fait,  le corps) afin d’attendre la suite des évènements dans la confiance et la sérénité. Une sorte de mantra positif et performatif : « Un jour, vous serez parent »… 

[ source : fédération française de sophrologie ]

Logo_5things_1Mise au point dans les années 1960 par le Dr A. Caycedo, psychiatre colombien, la sophrologie est une synthèse de techniques orientales (yoga dynamique, méditation bouddhiste et zen…) et de relaxation occidentale. Étymologiquement et selon l’inventeur de la méthode, « sophrologie » provient du grec : sos (l’harmonie), phren (la conscience) et logos (l’étude). Il s’agit donc de parvenir – par des exercices simples – à une harmonisation du corps et de l’esprit.

Logo_5things_2La sophrologie nous propose d’atteindre un état modifié de conscience, entre veille et sommeil, dans lequel la personne va pouvoir stimuler différentes capacités et ressources qu’elle ne soupçonne pas ou qu’elle exploite peu. Elle devient alors capable de se détendre, de se concentrer, de gérer son stress et ses émotions mais aussi de mieux mémoriser, de positiver et de se dépasser. Il s’agit aussi d’aider la personne à changer le regard qu’elle porte sur elle, sur les autres et sur le monde.

Logo_5things_3Le corps est très important dans une séance de sophrologie. Par le biais d’un scan mental de l’ensemble des parties du corps, d’une respiration lente, profonde et consciente, le corps puis l’esprit se détendent.

Logo_5things_4Un des enseignements majeurs de la sophrologie, c’est l‘action positive. Il a été démontré qu’une bonne image de soi, des sentiments positifs et la capacité à ‘dynamiser’ le positif avaient un impact physiologique et psychologique important. Toute la méthode s’appuie sur une vision positive de l’Homme.

Logo_5things_5Les activations mentales programment en nous le positif et activent nos ressources. La sophrologie nous fait (re)découvrir le pouvoir de notre ‘imagination, l’importance d’accéder à des souvenirs positifs.

Les séances de sophrologie se pratiquent en groupe ou de manière individuelle.

Dans le cas d’une séance individuelle, voici une description de séance qui replace l’ensemble des phases que l’on retrouve de manière classique en sophrologie.

Toutefois, il faut noter que le sophrologue s’adapte au patient et que chaque séance peut se dérouler différemment.

[ source : site de Marie Lachenal, sophrologue ]

La séance de sophrologie débute toujours par un dialogue au cours duquel est établi l’objectif de la séance en accord avec la personne. Cela dure entre 5 et 10 minutes.

Partie dynamique

Il s’agit d’un enchainement de mouvements, d’exercices ayant pour but de relâcher les tensions tout en effectuant des respirations. Le sujet travaille alors sur la concentration, l’ancrage dans le présent, son schéma corporel et ses perceptions, le repérage et l’évacuation des tensions, la respiration. Cela dure environ 15 à 20 minutes.

Lors d’un séance de sophrologie, Il est essentiel de relaxer le corps avant de relaxer l’esprit.

Partie relaxation

Elle se pratique assis ou allongé selon la préférence de chacun. Le sophrologue parle au sujet qui se trouve alors au seuil sophro-liminal, c’est-à-dire l’état entre la veille et le sommeil. Ce seuil est caractérisé par une stimulation de l’attention, de la mémoire et une meilleure perception de tous les stimulis. De même que par un développement de l’imagination, une modification comportementale positive, une amélioration de la vitesse de réaction, une meilleure intégration de la gestuelle et des possibilités de la modifier.

En état sophronique, le sujet a donc accès à son inconscient. Cela lui permet de retravailler certains schémas de pensées (échec en réussite pour un examen, ou corriger un mouvement, une action pour un sportif par exemple). Le sujet travaille tout au long de la séance sur la respiration ainsi que la visualisation. Il peut alors mettre en place une programmation mentale positive en se laissant guider par le Sophrologue. Cela dure entre 15 et 25 minutes.

La séance de sophrologie se termine par un dialogue post sophronique au cours duquel le sujet peut choisir de s’exprimer librement et en toute confiance sur le vécu de la séance. Les orientations pour la prochaine séance sont clarifiées et mises en place. Cela dure environ 10 minutes.

Voici les principaux bénéfices d’une séance de sophrologie et les axes sur lesquels son efficacité est reconnue :

– Gestion du stress, des émotions

– Gestion de la douleur

– Accompagnement d’un traitement médical

– Concentration et mémorisation

– Troubles du sommeil

– Accompagnement dans un processus de deuil

– Sevrage de certaines addictions

– Perte de poids, problème liés à l’alimentation, mauvaise digestion…

– Libération des stress traumatiques

– Soulagement de certaines phobies …

– Acouphènes, tics et tocs, attaques de panique…

[ Témoignage de Claire-Anne sur le site de BAMP – mai 2013]

C’est une pratique que je ne connaissais pas vraiment avant le diagnostic de mon infertilité, pourtant je pensais déjà à consulter pour être plus détendue au quotidien.

Il a fallu d’abord trouver un ou une bon(ne) sophrologue… J’ai pris celle la plus proche de chez moi et parfois le hasard fait très bien les choses. Je suis tombée sur une jeune femme, très à l’écoute. Pour choisir son praticien on m’avait donné un conseil : prendre un rendez-vous et si on se retrouve avec quelqu’un en face de soi qui a l’air bien dans sa peau, épanouie dans sa vie, c’est plutôt bon signe ! Ça peut paraitre simpliste comme conseil mais c’est vrai qu’en y réfléchissant ma sophrologue est le genre de jeune femme qui sans se mettre en avant, ni se donner d’air de « grande dame » a l’air d’être quelqu’un d’épanouie, de joyeuse tout en étant calme et posée…

Elle a d’abord pris le temps de m’écouter, elle avait l’air au courant des préoccupations liées à la PMA… C’était important pour moi car même si on ne recherche pas un avis médical en consultant ce genre de praticien, c’est bien d’avoir quelqu’un en face de soi qui connait un minimum le processus…
Je ne le savais pas encore mais elle intervenait à des réunions d’informations dans mon centre PMA. Et je l’ai rencontrée (plus tard dans mon parcours) à une soirée débat sur le don d’ovocytes. A y réfléchir ça peut être une piste pour trouver des coordonnées de praticiens…

J’ai fait le choix des séances individuelles, certes cela représente un cout mais je me suis dit que je voulais mettre toutes les chances de mon côté… Mon conjoint n’en ressentait pas le besoin pour lui mais m’a poussé à le faire. J’en avais besoin, non pas pour « réussir », mais pour gérer au mieux la situation, pour être accompagnée…

Rapidement, je me suis entendue dire par ma sophrologue : « Un jour ou l’autre, d’une manière ou d’une autre vous serez maman ! » Quand j’y repense elle ne s’engage pas beaucoup en disant ça mais cette phrase a résonné longtemps et résonne encore en moi… On ne sait pas quand ni comment, mais ça donne envie d’y croire, d’avancer en tout cas ! Ça contrebalançait le discours des médecins qui étaient plutôt pessimistes sur mon « cas ». Et c’est de cette dose d’optimisme dont j’avais besoin…

Les rendez-vous (d’environ 1h à un rythme d’environ 2 par mois) se déroulent en 3 étapes :
Une partie discussion (à son bureau), où elle demande ce qu’il s’est passé depuis le dernier rendez-vous (à tous niveaux, pas seulement PMA)
Des exercices de respiration (debout avec une musique zen en fond sonore) : elle me montre l’exercice puis je le refais, c’est là que j’ai appris à respirer par le ventre (au début je n’y arrivais pas) et non en gonflant ma cage thoracique, bien plus détendant ! Ces exercices aident à évacuer les tensions accumulées pendant les semaines passées et à faire le plein de confiance et de sérénité pour les semaines à venir…
Une partie relaxation/visualisation (allongée toujours avec une musique zen en fond sonore), je ferme les yeux et elle me décrit une situation, tout en continuant les exercices de respiration. L’exercice de visualisation demande un certain lâcher prise qui s’apprend au fur et à mesure des séances. On peut ensuite faire appel à cette « image ressource » en cas de situation de stress par exemple. Ce n’est pas de l’hypnose puisqu’on reste conscient de ce qui nous entoure mais dans certaines intonations ça peut y ressembler. Enfin elle termine cet exercice en me demandant d’avoir « confiance en mes projets pour l’avenir » (tout est résumé !!).

Bref je ressortais des séances toujours reboostée, c’était mon moment de détente, c’était un besoin, il m’est même arrivé de rajouter une séance entre deux rendez-vous !

Ayant aussi « testé » l’acupuncture, même si ces deux pratiques ne sont pas comparables, la sophrologie me correspond mieux je la trouve plus complète grâce a ce moment de discussion qui précède la séance. C’est le côté humain qui me manquait dans le parcours médicalisé des traitements FIV. Il ne s’agit pas d’une séance de psychothérapie, on ne « creuse » pas vraiment mais on met des mots sur ce qui nous arrive et on tente de positiver la situation au maximum quoi qu’il arrive…

Et chose intéressante, une fois que la grossesse est installée, elle propose (comme de nombreux sophrologues) une préparation à l’accouchement et ayant l’ « habitude », je pense que j’y étais détendue alors pendant les séances bébé y bougeait beaucoup !
Et de toute façon la respiration qu’on apprend en sophrologie est quasiment la même qu’on nous apprend en cours de préparation à l’accouchement (classique).

Vous l’aurez compris la sophrologie m’a accompagnée pendant tout mon parcours et ce n’est pas terminé, c’est certain…

MOTS CLÉS

#stress #infertilite #anxiete #visualisation #positif #detente #calme #confiance #serenite #avenir #relaxation #lacherprise #accompagnement #amp #fiv #traitement #emotion 

TROUVER UN PRATICIEN

Chargement de la carte en cours

Chargement

Cette carte indique des praticiens recommandés par des internautes qui ont certifié avoir expérimenté eux-même le thérapeute et avoir été confronté à l’infertilité. Pour l’enrichir, si vous connaissez une bonne adresse d’acupuncteur et que vous êtes ou avez été confronté à l’infertilité, n’hésitez pas à la partager

POUR ALLER PLUS LOIN

* Le site de la fédération française de sophrologie

* Un article sur Top Santé sur le lien entre FIV et sophrologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*